entretien2.jpg


Notice: Undefined variable: dash in /homepages/46/d722194338/htdocs/wp-content/themes/txc/views/post-list-standard.php on line 75

Fiche évalué : guide de l’entretien professionnel

CPF : Compte Personnel de Formation

VAE :  Validation des acquis de l’expérience

Prévus par l’accord national interprofessionnel signé par les partenaires sociaux le 14 décembre 2013 et par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, l’entretien professionnel et l’état des lieux à 6 ans concernent chaque salarié quelle que soit la taille de son entreprise.

Son objectif : Etre un moment privilégié d’échange sur votre parcours, votre vie professionnelle, vos expériences, vos possibilités ou éventuels projets d’évolution professionnelle.

En quoi consiste l’entretien professionnel ?
C’est un entretien destiné à faire le point sur votre parcours professionnel et vos perspectives d’évolution.

POUR L’ENTREPRISE, l’entretien professionnel permet de :
Connaître vos projets professionnels et vos besoins afin de favoriser votre évolution professionnelle.
Construire un plan de formation, conciliant vos attentes et les besoins de l’entreprise.
L’entretien professionnel n’est pas un entretien d’évaluation du salarié ou de fixation d’objectifs (en termes de production, de chiffre d’affaires…). Il ne se substitue donc pas aux entretiens annuels d’évaluation si ceux-ci existent par ailleurs dans l’entreprise.

A qui s’adresse l’entretien professionnel ?
Toutes les entreprises, pour tous les salariés.
Obligatoirement proposé tous les 2 ans, l’entretien professionnel doit être également proposé au salarié qui reprend son activité après une absence de longue durée :

  • Un congé de maternité,
  • Un congé parental d’éducation,
  • Une période d’activité à temps partiel,
  • Un congé de soutien familial,
  • Un congé d’adoption,
  • Un congé sabbatique,
  • Une période de mobilité volontaire sécurisée,
  • Un arrêt maladie pour affection de longue durée (au moins 6 mois), à l’issue d’un mandat syndical.

Quand doit avoir lieu l’entretien professionnel ?
Tous les 2 ans

POUR QUI ? QUAND À FAIRE
Salarié recruté avant le 7 mars 2014 Avant le 7 mars 2016 Vous propose l’entretien professionnel. À renouveler tous les 2 ans.
Salarié recruté depuis le 7 mars 2014 Dès l’embauche Vous informe du fait que vous bénéficierez au moins tous les 2 ans d’un entretien professionnel.
Date d’embauche + 2 ans Vous propose l’entretien professionnel. À renouveler tous les 2 ans.
Tout salarié À la reprise d’activité après une absence de longue durée Vous propose l’entretien professionnel.
Après 6 ans d’ancienneté dans l’entreprise

(à partir du 7 mars 2014 ou à compter de la date d’embauche)

Tout salarié À l’occasion de l’entretien professionnel Faire un état des lieux récapitulatif de votre parcours professionnel.

État des lieux récapitulatif du parcours professionnel tous les 6 ans

Tous les 6 ans, l’entretien doit inclure un état de lieux récapitulatif de votre parcours professionnel permettant de vérifier que vous avez bénéficié des entretiens professionnels et d’apprécier si vous avez :

  • Suivi au moins une action de formation,
  • Acquis des éléments de certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience,
  • Bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Mise en œuvre de l’entretien

L’entretien professionnel peut être mené par le chef d’entreprise, un gestionnaire des ressources humaines, un responsable de formation, un encadrant ou toute autre personne compétente pour mener ce type d’entretien et disposant des informations nécessaires tant sur le salarié que sur l’entreprise.

Le choix de la personne chargée de conduire l’entretien professionnel est au libre choix de votre entreprise, dépend de son organisation et des moyens mobilisables. En pratique, votre employeur vous informe par une convocation individuelle à l’entretien professionnel.

Au cours de cet entretien, vous pouvez aborder les points suivants :

Votre parcours professionnel (postes occupés, évolutions constatées dans les missions, l’organisation, les outils…).
Les formations suivies, les certifications et habilitations obtenues (diplôme, titre, CQP, CACES, etc.).
Vos compétences, les difficultés éventuelles rencontrées. Vos perspectives et projets d’évolution professionnelle.

Comment vous préparer ?

Généralement, quelques jours avant l’entretien, votre employeur vous transmet toutes les indications pour bien vous préparer. Si vous détenez un Passeport Orientation, Formation et Compétences, vous pouvez le mettre à jour lors de l’entretien professionnel.

  • Faire le point sur votre situation professionnelle, les activités exercées, les expériences acquises…
  • Préparer les questions que vous souhaitez poser : Quelles sont les possibilités de formation ?
  • Comment obtenir une certification par la VAE ? Comment utiliser le CPF ?
  • Quels sont les projets, les besoins de l’entreprise, etc. ?
  • Qui est le conseiller en évolution professionnelle proche de mon lieu de travail ou de mon domicile ?

Après l’entretien

Après chaque entretien, y compris celui incluant l’état récapitulatif de votre parcours professionnel, votre employeur vous remet un document retraçant les éléments clés des échanges.

Ce document est à conserver sans limitation de durée. Il pourra vous être utile afin de compléter votre curriculum vitae, votre Passeport Orientation, Formation et Compétences, de faire une VAE, de choisir une formation ou de parler de votre parcours professionnel.

FORMATION : RÉUSSIR SES ENTRETIENS INDIVIDUELS ANNUELS

Formation Inter-entreprises sur 2 jours à Paris :
Contactez-nous pour fixer des dates.
Formation Intra-entreprise sur 2 jours :
Contactez-nous pour fixer des dates. francois.oreve@macarthur.fr – 06 07 57 57 24

Tarif formation inter-entreprises et intra-entreprise (cliquez ici)
Plan de la Formation (cliquez ici)


entretien1.jpg


Notice: Undefined variable: dash in /homepages/46/d722194338/htdocs/wp-content/themes/txc/views/post-list-standard.php on line 75

Fiche evaluateur : guide de l’entretien professionnel

Prévus par l’accord national interprofessionnel signé par les partenaires sociaux le 14 décembre 2013 et par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, l’entretien professionnel et l’état des lieux à 6 ans concernent chaque salarié quelle que soit la taille de son entreprise.

Son objectif : Echanger sur les perspectives d’evolution professionnelle du salarié.

En quoi consiste l’entretien professionnel ?

Il s’agit d’un rendez-vous destiné à faire le point sur le parcours professionnel et les perspectives d’évolution de chaque salarié.

Pour l’employeur, l’entretien professionnel permet de : connaître les projets professionnels et les besoins de ses collaborateurs pour les faire évoluer, construire un plan de formation, en lien avec les attentes de l’entreprise et celles des salariés, valoriser et motiver les salariés en échangeant sur leurs parcours professionnels.

L’entretien professionnel n’est pas un entretien d’évaluation du salarié ou de fixation d’objectifs (en termes de production, de chiffre d’affaires, etc.). Il ne se substitue donc pas aux entretiens annuels d’évaluation si ceux-ci existent par ailleurs dans l’entreprise.

Quelles sont les nouveautés suite à la réforme ?

La réforme introduit 5 changements principaux en matière d’entretien professionnel :

  1. L’obligation de proposer, tous les 2 ans, un entretien professionnel à tous les salariés quelle que soit la taille de l’entreprise.
  2. L’obligation de proposer systématiquement un entretien professionnel au retour d’une absence de longue durée.
  3. L’obligation de rédiger un document dont une copie est remise au salarié.
  4. L’obligation de réaliser un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel de chaque salarié, tous les 6 ans.
  5. La création d’un abondement du CPF pour les salariés des entreprises de 50 salariés et plus qui ne respecteraient pas leur obligation légale.

A qui s’adresse l’entretien professionnel ?

Toutes les entreprises, pour tous les salariés.

L’entretien professionnel doit être également proposé au salarié qui reprend son activité après une absence de longue durée :

  • Un congé de maternité,
  • Un congé parental d’éducation,
  • Une période d’activité à temps partiel,
  • Un congé de soutien familial,
  • Un congé d’adoption,
  • Un congé sabbatique,
  • Une période de mobilité volontaire sécurisée,
  • Un arrêt maladie pour affection de longue durée (au moins 6 mois), à l’issue d’un mandat syndical.

Dès leur embauche, les salariés doivent être informés qu’ils bénéficient tous les 2 ans d’un entretien professionnel (il est conseillé de faire figurer cette information dans un document écrit, par exemple dans le livret d’accueil).

Quand doit avoir lieu l’entretien professionnel ?

Tous les 2 ans

POUR QUI? QUAND? À FAIRE
Salarié recruté avant le 7 mars 2014 Avant le 7 mars 2016 Proposer l’entretien professionnel. À renouveler tous les 2 ans.
Salarié recruté depuis le 7 mars 2014 Dès l’embauche Informer le nouveau salarié qu’il bénéficiera au moins tous les 2 ans d’un entretien professionnel.
Date d’embauche + 2 ans Proposer l’entretien professionnel. À renouveler tous les 2 ans.
Tout salarié À la reprise d’activité après une absence de longue durée Proposer l’entretien professionnel.
Après 6 ans d’ancienneté dans l’entreprise (à partir du 7 mars 2014 ou à compter de la date d’embauche)
Tout salarié À l’occasion de l’entretien professionnel Faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié.

Le nombre de salariés bénéficiaires de l’entretien professionnel est porté à la connaissance du comité d’entreprise (ou, à défaut, des délégués du personnel) à l’occasion de la consultation obligatoire sur le plan de formation.

État des lieux récapitulatif du parcours professionnel tous les 6 ans

Tous les 6 ans, l’entretien doit inclure un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié permettant de vérifier qu’il a bénéficié des entretiens professionnels et d’apprécier s’il a suivi au moins une action de formation, acquis des éléments de certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience, bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Mise en œuvre de l’entretien

Le tableau ci-dessous dresse la liste des actions et des bonnes pratiques que nous vous conseillons de mettre en œuvre pour atteindre les objectifs visés par cette nouvelle obligation légale.

AVANT PENDANT APRÈS
PRÉPARER L’ENTRETIEN

Le temps

Planifier et préparer les entre- tiens en amont de l’élaboration du plan de formation.

Prévoir une durée d’entretien d’au moins 1 h à 1 h 30, pendant le temps de travail des salariés concernés.

Prévenir le salarié suffisamment à l’avance de la date de l’entretien afin qu’il dispose du temps nécessaire pour se préparer.

Le lieu

Choisir un lieu calme et convivial. S’assurer préalablement de la qualité de son environnement.

Passer la consigne : ne pas déranger.

La posture

Accueillir le salarié, le mettre à l’aise.

Définir les objectifs de l’entretien et ses étapes.

Conduire l’entretien.

Laisser le salarié s’exprimer. Le solliciter sur ses souhaits. Reformuler chaque fois que nécessaire.

Savoir conclure.

LES POINTS À ABORDER PENDANT L’ENTRETIEN

Étape 1 : bilan de la période écoulée

Bilan des actions de formations réalisées.

Constat de la progression du salarié dans l’emploi et dans l’entreprise.

Étape 2 : analyse des besoins Besoins de l’entreprise actuels et futurs en termes de compétences et d’emploi.

Souhaits du salarié en termes de compétences et d’évolution professionnelle.

Étape 3 : évolutions envisageables

Analyse des étapes nécessaires qui permettront d’élaborer le projet professionnel. Informer sur le conseil en évolution professionnelle.

FORMALISER, TRACER, SUIVRE

Pour formaliser et garantir une traçabilité de ce temps d’échange, cet exercice s’accompagne :

D’une convocation.

D’un compte-rendu d’entretien, signé par les deux parties. Celui-ci doit refléter les échanges lors de l’entretien et devra être réalisé dans des délais courts (maximum : 1 mois).

De la transmission des résultats à sa hiérarchie.

De l’exploitation des informations recensées.

De l’information au salarié des décisions prises à la suite de son entretien.

Les informations recueillies à l’occasion de l’entretien doivent être conservées afin de préparer les entretiens professionnels à venir et d’établir l’état des lieux récapitulatif.

ANTICIPER L’ÉTAT DES LIEUX RÉCAPITULATIF

Depuis le 7 mars 2014, un état des lieux doit être réalisé tous les 6 ans : pour un salarié présent dans l’entreprise au 7 mars 2014, avant le 7 mars 2020.

Si le salarié n’a pas, depuis mars 2014, suivi une formation et/ou obtenu une certification et/ou progressé sur le plan professionnel ou salarial : mettre en place des actions correctrices d’ici mars 2020.

L’entretien professionnel peut être mené par le chef d’entreprise, un gestionnaire des ressources humaines, un responsable de formation, un encadrant ou toute autre personne compétente pour mener ce type d’entretien et disposant des informations nécessaires tant sur le salarié que sur l’entreprise.

Le choix de la personne chargée de conduire l’entretien professionnel est fixé par l’entreprise et dépend de son organisation et des moyens mobilisables.

FORMATION : RÉUSSIR SES ENTRETIENS INDIVIDUELS ANNUELS

Formation Inter-entreprises sur 2 jours à Paris :
Contactez-nous pour fixer des dates.
Formation Intra-entreprise sur 2 jours :
Contactez-nous pour fixer des dates. francois.oreve@macarthur.fr – 06 07 57 57 24

Tarif formation inter-entreprises et intra-entreprise (cliquez ici)
Plan de la Formation (cliquez ici)


man-giving-presentation.jpg


Notice: Undefined variable: dash in /homepages/46/d722194338/htdocs/wp-content/themes/txc/views/post-list-standard.php on line 75

10 conseils pour prendre la parole en public

Tarif et bon de commande formation inter-entreprises et intra-entreprise
Plan de la Formation

1 – Préparez-vous.
La préparation doit être double : à la fois technique et psychologique. Plus la préparation sera rigoureuse et organisée, plus les idées seront exprimées clairement.

2 – Répétez votre présentation
Faîtes une courte répétition de votre présentation et vérifiez le temps de parole. La répétition permet d’affiner sa présentation et de repérer les points faibles ou manquant de clarté. Cela permet surtout de prendre de l’assurance, de mémoriser son plan, de gérer le lien entre le support visuel et vos propos

3 – Gérez votre stress
N’arrivez pas à la dernière minute prenez le temps de vous imprégner du lieu où vous allez intervenir. – Relaxez-vous quelques minutes et respirez calmement pour faire descendre la pression, puis bougez en laissant tomber les épaules et secouez vos poignets. Revoyez les différentes parties de votre intervention.

4 – Captez l’attention : accrochez votre auditoire
– Travaillez vos « attaques » c’est-à-dire les premiers mots prononcés avec une voix assurée. Parlez suffisamment fort et variez les intonations. Utilisez un langage vivant avec une voix active, dynamique et souriante.
– Ayez un regard panoramique afin que chacun se sente concerné. Créez une complicité entre vous et l’auditoire.

5 – Soignez votre expression : exprimez clairement vos idées
– Clarté, concision, précision ! Votre présentation sera vivante, authentique et intéressante.
– Votre conviction passera si votre regard, votre voix, votre gestuelle ou encore votre attitude sont en harmonie avec le contenu de votre discours.

6 – Structurez votre exposé
– Bâtissez votre exposé à partir d’objectifs clairs et bien formulés. Pensez à commencer par une introduction et terminez par une conclusion sous forme de synthèse qui rappellera les principaux points de votre exposé.
– Structurez votre développement en mettant en avant les idées forces. Appuyez-vous sur des faits et alternez votre présentation de schémas, d’histogrammes ou toute autre présentation visuelle, mais sans en abuser. Tout est question d’équilibre.

7 – Bâtissez une argumentation solide
– Qu’est-ce que j’ai à dire ?
– Pourquoi je fais cette présentation ?
Ces deux questions vous permettront de réfléchir, puis de construire votre argumentation. Elle doit être percutante et permettre aux auditeurs de mémoriser les messages clés et de les utiliser par la suite en les transformant en actions.

8 – Gérez les silences
Il facilite l’intégration du message et montre le niveau de maîtrise de l’orateur. Par ailleurs, le silence ponctue le texte, lui donne de l’amplitude et permet de partager.

9 – Soyez vous-même
Ne prenez pas cette intervention comme une épreuve mais comme un plaisir. Le travail le plus important réside dans la préparation, les répétitions, la prise d’espace et la relation avec votre auditoire.

10 – Utilisez un support visuel adapté
– Les slides sont un support visuel, faites un découpage par séquences, puis construisez votre présentation à l’aide de PowerPoint
– Une idée par slide, des points clés mais pas de phrases. N’oubliez pas que ce n’est qu’un support qui a pour fonction de préparer l’auditoire et de le rendre captif à ce que vous allez développer. Donc ne les chargez pas sinon elles vont accaparer l’auditoire qui n’écoutera plus ce que vous dites.

En situation de présentation orale le plus important c’est l’orateur.


fusion.jpg


Notice: Undefined variable: dash in /homepages/46/d722194338/htdocs/wp-content/themes/txc/views/post-list-standard.php on line 75

Mac Arthur vous indique 7 conseils pour manage la fusion d'equipes. Appliquez les pour vos operations quotidiennes en entreprise


seminar.jpg


Notice: Undefined variable: dash in /homepages/46/d722194338/htdocs/wp-content/themes/txc/views/post-list-standard.php on line 75

Reussir ses formations: Intégrez les appréhensions des participants, Soyez en cohérence avec leur environnement de travail...


Copyright Mac Arthur 2020. Tous Droits Réservés