10 conseils pour une prise de parole en public réussie

1/ Préparer et structurer sa prise de parole

Définissez clairement le message que vous souhaitez faire passer, cette étape essentielle vous permettra de ne jamais être hors sujet. Etablissez un plan cohérent afin que la présentation soit facile à suivre. Pour exposer les points clefs de votre discours, il est ainsi conseillé de commencer par énoncer clairement votre idée, puis de l’illustrer à votre convenance (exemples, anecdotes, vidéos, chiffres…). Enfin, préparez-vous à quelques questions en fin de présentation afin d’avoir toutes les clefs pour y répondre.

Erreur à éviter : Vouloir ménager un « effet de suspense ». Vous risquez en effet de voir votre auditoire perdre le fil de votre démonstration.

2/ Préparer son support visuel

Le choix d’un support visuel comme PowerPoint est souvent de mise lors d’une intervention orale. Cependant, réaliser un bon diaporama est loin d’être facile. Aussi gardez toujours en tête que c’est un support visuel qui vient en soutien de votre discours, et non l’inverse. Sachez également que l’attention d’un auditoire se porte naturellement vers les images plutôt que vers l’orateur. Il est donc conseillé d’introduire et de conclure son discours sans slide PowerPoint afin que les personnes en face de vous se concentrent entièrement sur la synthèse du message que vous cherchez à faire passer.

Si vous craignez que votre auditoire ne retienne pas l’ensemble des éléments qui vous semblent importants, vous pouvez préparer un premier support épuré qui sera projeté et un second distribué puis conservé par le public.

Erreur à éviter : Vouloir tout mettre sur son PowerPoint, voire même sur une seule slide.

3/ Gérer ses aides mémoires

Lors d’une prise de parole en public, il est rassurant d’avoir sous les yeux quelques notes qui évitent de perdre le fil de son discours. Limitez-vous à une quinzaine de mots clefs qui résumeront les grandes lignes de vos idées : vous pourrez ainsi enchaîner facilement les points importants de votre présentation tout en gardant de la spontanéité dans votre manière de vous exprimer.

Erreur à éviter : Rédiger entièrement votre discours. Si cela peut apparaître sécurisant, dites-vous qu’un texte lu mot à mot n’est jamais captivant pour son auditoire. Évitez également de l’apprendre par cœur, les personnes en face de vous s’en rendront rapidement compte et auront le sentiment de se retrouver face à une récitation d’école.

4/ Utiliser le regard

Le placement du regard est stratégique pour séduire son public. Les personnes en face de vous se sentiront d’autant plus impliquées par votre discours si vous les regardez les unes après les autres, dans les yeux. Si vous vous adressez à une assemblée très nombreuse, vous pouvez porter votre regard vers le fond de la salle, ce que les comédiens appellent le « quatrième mur ».

Erreur à éviter : Regarder continuellement vos notes, un objet quelconque près de vous ou votre support visuel.

5/ Maîtriser sa voix

Votre discours sera d’autant plus marquant si vous l’énoncez d’une voix claire et intelligible. Afin d’être certain de vous faire entendre par tous, parlez comme si vous vous adressiez en permanence à la personne dans la salle qui se trouve le plus loin de vous. Il est recommandé de commencer sa prise de parole en parlant légèrement plus fort afin de donner une dynamique à son intervention. Essayez également de donner un ton énergique et de moduler votre voix afin de ne pas être monocorde.

Erreur à éviter : Commencer son discours de manière dynamique puis s’essouffler après quelques minutes et prendre une voix monotone. Veillez à ce que votre énergie ne se relâche pas.

6/ Jouer avec les silences

Prendre garde à ménager certains silences dans son intervention est primordial. Cela vous permettra en effet de laisser le temps à votre auditoire d’assimiler vos propos et de conserver un débit de parole intelligible. Mais surtout, les silences limiteront vos tics de langages naturels : mieux vaut ne rien dire pendant une poignée de secondes que de tenter de meubler par un « euh » pendant que vous réfléchissez à ce que vous vous apprêtez à dire.

Erreur à éviter : Parler en continu pendant que vous mettez en place votre matériel ou que quelqu’un entre dans la salle par exemple. Laissez le temps à votre auditoire de se retourner, d’observer puis de revenir à votre discours. De la même manière, si vous changez de slide sur votre PowerPoint, attendez quelques secondes avant de reprendre la parole.

7/ Prendre garde à sa posture

Un message se transmet certes par la parole, mais également par ce que l’on appelle la communication non verbale. Cela regroupe l’ensemble de votre attitude corporelle, votre posture, votre gestuelle, votre expression… Pour avoir l’air convaincant, gardez le dos droit et soyez stable sur vos appuis. Essayez également de maîtriser des gestes qui viendraient parasiter votre discours (triturer un stylo, se balancer sur ses pieds, toucher ses cheveux…).

Erreur à éviter : Adopter une position « défensive ». Etre stable sur ses appuis ne veux pas dire avoir les bras croisés, les mains derrière le dos ou jointes devant vous.

8/ S’entraîner

Comme un comédien, l’orateur doit répéter son discours. Cela vous permettra d’en maîtriser les articulations, de vous rendre compte de ce qui va et ne va pas et de gagner en assurance. Essayez de le présenter avant devant un tiers afin de vous habituer au regard d’autrui et d’avoir son avis. Vous pouvez également vous filmer pour vous rendre compte des éléments à améliorer. Pensez enfin à repérer les lieux avant le jour J et à anticiper les questions logistiques (quel sera le matériel présent dans la salle ? Où vous placerez-vous pour votre présentation ? …).

Erreur à éviter : Penser que répéter « dans sa tête » suffira. Le corps enregistre les mouvements effectués, y compris la parole, et le geste gardé en mémoire une première fois sera plus précis une fois répété.

9/ Maîtriser son stress

15 minutes avant le début de votre discours, les symptômes du stress se font cruellement sentir, surtout si vous êtes timide. Mais rassurez-vous : le trac est votre meilleur allié une fois maîtrisé. Pour juguler ces accès de panique, il existe quelques exercices de relaxation simples à faire juste avant de vous présenter devant votre auditoire. Concentrez-vous sur votre respiration abdominale : cela vous permettra d’apaiser vos angoisses en vous recentrant sur vous-même.

Erreur à éviter : Se projeter dans l’avenir. Un quart d’heure avant votre présentation, n’essayez pas d’imaginer comment les choses vont se passer, vous risqueriez de vous paralyser en anticipant une réaction négative de votre auditoire. Essayez au contraire d’être dans l’instant présent et de ne penser qu’à ce que vous êtes exactement en train de faire.

10/ Garder le sourire !

Sourire pendant votre présentation vous fera gagner beaucoup de points face à votre auditoire. Vous aurez ainsi l’air avenant, convaincant (et convaincu) et vous pourrez plus facilement donner une impulsion dynamique à votre voix. Rien de tel qu’un sourire pour montrer à quel point vous êtes content de venir prendre la parole en public…


Formation INTER-entreprises sur 2 jours à PARIS :

21 et 22 Janvier 2016 // 18 et 19 Février 2016 // 24 et 25 Mars 2016

Formation INTRA-entreprise sur 2 jours : Contactez-nous pour fixer des dates. francois.oreve@macarthur.fr

Pour accéder au contenu :

Tarif et bon de commande formation inter-entreprises et intra-entreprise (cliquez ici).

Présentation du formateur (cliquez ici).

Conception et méthodologie de la formation (cliquez ici).